Partagez | 
 

 Sur la tombe des archéologues. [PV. Luca-kun x)]

Aller en bas 
AuteurMessage
Light C. Hood

avatar

Messages : 41
Haki : 18

Mugiwara évolution :
Berry: 0
Wanted: 0
Fruit du Démon: Mémo Mémo

MessageSujet: Sur la tombe des archéologues. [PV. Luca-kun x)]   Mar 26 Juil - 4:09

    Light gravit les ruines, effleurant la roche effondrée des doigts. Il ne se sentait pas à l'aise ici. Pourtant, il était bien obligé d'être ici. Question de principe. Il a beau faire ce qu'il voulait à la Cipher pol, il devait tout de même obéir un minimum et faire son travail d'informateur. De l'autre main, il tenait fermement son katana, "on ne sait jamais". Ici, il n'ait censé n'y avoir que des ruines... Quelque chose pourrait surgir sans prendre gare. Il sentait toute la sagesse de ce lieu... Il continua sa marche avec tranquillité. Quelques fois, il trouvait un livre qui avait réussit à sauver quelques connaissances et c'est avec plaisir que Light les lisaient. Ils renfermaient tous un savoir impressionnant sur ses fameuses pierres contenant l'histoire de ce monde. Light n'en n'avait jamais vu en vrai... Il aurait bien voulu. Ce que devait raconter ces blocs gravées devaient être très intéressant. Il repensa à l'histoire triste de cette ville. Il n'était pas présent, mais il en avait entendu parler. Avant c'était une île rempli d'esprit intelligent, les archéologues. Il avait un grand respect pour eux. Leurs incroyable bibliothèque a été malheureusement interdite et ils ont quand même continué. Ce qui a provoqué leurs morts. Il soupira. Il devait ne plus en rester un seul... Light s'avança en regardant où il marché. Il avait toujours ces bandelettes blanches autour de son crâne l'empêchant de pouvoir lire dans la mémoire des gens. Fatigué de marché sous un soleil d'aplomb, il se mit dans un coin, un arbre qui jonchait là, en solitaire. Il avait l'air mal en point, mais il restait fièrement sur ses racines. Il se sentait apaisé à présent, le malaise était parti. Il s'autorisa une petite sieste en cette chaude après-midi. Il ferma ses yeux, les bras de Morphée l'emportant doucement dans le monde des rêves...

    " - Moshi moshi moshi moshi.. Moshi moshi moshi moshi..."

    Il se réveilla en sursaut et essaya de chopper la cause de son réveille brutal, alors qu'il était si bien installé. Il regarda en passant le soleil, qui avait bien avançait dans son acensions. Il devait être passer plusieurs heures. Il fouilla dans son sac et prit son escargophone. Il décrocha en lâchant un "Allô" froid et très énervé. Il soupira end écouvrant que c'était un de ses "collègues" qui avait décroché.

    " - Huum ? [...] Je faisais la sieste... [...] Comment ça ? [...] Non, j'ai vu personne. [...] Oui... [...] J'ai dit oui ! [...] Mais ! Foutez-moi la paix bordel ! Je sais faire mon travail ! [...] Tu peux parler. [...] Ouais, c'est ça. [...] Arrête de mentir, je l'entend d'ici. [...] Discret, le changement de sujet. [...] Hm. [...] Ouais... [...] Bon c'est pas tout mais- [...] Qu- [...] Mais- [...] Il a raccroché...

    Light soupira et reposa son combiné dans son sac. Fatigué de toute cette agitation, il se rallongea doucement. Quel vie mes aïeule ! Il entendit d'un seul coup un bruit. Il se releva en discrétion et guetta les sons. Il prit son katana et le sortit de son fourreau. Il balaya le paysage des yeux... A l'affut d'un moindre son.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luca & Yan

avatar

Messages : 55
Haki : 44

Mugiwara évolution :
Berry: 0
Wanted: 0
Fruit du Démon:

MessageSujet: Re: Sur la tombe des archéologues. [PV. Luca-kun x)]   Mar 26 Juil - 5:01

L’île d’Ohara, c’est le nom de l’île sur laquelle je venais de débarqué. Une île ayant un passé passionnant d’après le capitaine qui m’avais accompagné jusque la. Je regardais le magnifique navire repartir toute voile dehors vers sa prochaine destination. Un endroit où il pourrait vendre sa cargaison. Le soleil n’allait pas tarder à ce coucher, encore quelques heures. C’est ce que me disais mon horloge interne. Baillant un bon coup afin de détendre ma mâchoire, je me détournais du spectacle que m’offrais l’océan ainsi que le navire voguant dessus et m’enfonçais à l’intérieur de l’île. Oui, j’allais explorer cette île détruite et pourquoi pas, y trouver des choses intéressantes. Mon sabre accroché dans mon dos, je saisi ma flasque et bus une gorgée de sang afin de me désaltéré. Le merveilleux liquide s’écoula lentement dans ma gorge desséché et je soupirais de soulagement.

Je me mis donc en route d’une démarche lente, je n’étais pas pressé, certain de trouver de quoi manger sur l’île je prenais mon temps pour découvrir ce qui m’entourer. Tout était en ruine, quelque arbre poussait, petit, frêle, peu garni en feuille. Des choses que l’on ne voit nulle part ailleurs. La quasi-totalité des arbres plus vieux pourrissait sur le sol bien que certain est réussi à survivre dans cette univers de désolation. Quelques lézards s’éparpillèrent devant lui, sans doute avait-il survécue à la catastrophe. Les petits survivent toujours à tout de toute façon, c’est l’avantage de leurs tailles. En effet, lorsqu’ils sentent le danger, ils leurs suffit de se cacher sous la terre pour pouvoir survivre. Toutefois l’île semblait entièrement abandonnée, apparemment personne n’avait eu l’idée de revenir l’habiter, sans doute trop effrayé par les évènements.

Arrivée en haut d’une colline je souris, devant moi se trouvait un véritable cimetière. Des centaines d’ossement de toute sorte étaient présent sur le sol. M’approchant de ceux-ci, j’attrapais un bras le soulevant. Un squelette humain blanchis par le temps et la pluie le suivie. Son regard vide m’observa quelque instant et sa mâchoire s’ouvris d’un seul coup comme si il riait. J’éclatais d’un rire clair de gamin, heureux comme un petit fou je le laissais tomber et chercher d’autre reste. Quelques os trainait par-ci par là, seul, unique, sans aucun doute séparé du corps. Je trouvais ainsi un bras et après quelque coup de sabre je récupérais l’Humérus, la partie la plus proche de l’épaule. Je récupérais de la même façon les doigts afin de plus tard m’en faire un collier. Ainsi, je répétais la même opération sur plusieurs membres humains récupérant rapidement trois humérus et une bonne quarantaine de doigt que je fourrais dans mes poches.

Satisfait de ma récolte, je me remis en route de ce pas lent que j’affectionnais particulièrement en ce jour. La paresse d’un enfant est destructrice, surtout lorsqu’il s’agit de faire un effort. Après plusieurs minutes de marches, j’entendis un bruit de voix. Continuant de jouer avec mes Humérus, les jetant tour à tour en l’air Sans être discret, je regardais un homme entrain de parler a une sorte d’escargot et, par je ne sais qu’elle magie, celui-ci lui répondait. Le regardant avec curiosité, je continuais de lancer mes os en l’air. Machinalement, d’une façon tout à fait naturelle. Il arrêta de parler, un os parti trop en arrière, je reculais brusquement et fît craquer un arbuste. Je rattrapais de justesse l’os avant qu’il ne tombe sur une pierre et se brise et soupirais de soulagement. Sur le coup, j’avais particulièrement la flemme d’aller rechercher un jouet parce que j’avais déjà brisé celui-ci. C’est la que je remarquais que sans faire exprès, j’étais désormais dissimuler par plusieurs arbustes. Amusé par cette situation incongrue, j’éclatais de rire et continuais d’avancer. Après tout je savais parfaitement me battre et je n’avais absolument pas peur des autres. Je me dévoiler à l’homme qui était maintenant debout en tenant un katana dégainais à la main. Des cheveux noir une peau claire, il avait l’air assez intimidant, J’accrochais mes ossement à ma ceinture comme si cela état normal de posséder ce genre de chose et continuais de m’approcher. A la fois provoquant dans ce genre d’attitude, puisqu’approcher quelqu’un d’armer pouvait paraître pour de l’inconscience ou tout simplement de la provocation. Je souris et dit d’une petite voix.

-Bonjours, ça va ? Vous avez peur ? Vous vous appelez comment?

J’ouvris de grands yeux étonnés comme si il était impossible d’avoir peur de moi. Mes victimes ont peur de moi mais il est en effet rare qu’un civil ait peur de moi en me voyant. J’avais beau être armée, je restais un enfant et les enfants sont généralement sous estimé dans leur compétence. Une mauvaise estimation qui avait d’ailleurs couté la vie a des dizaines de personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light C. Hood

avatar

Messages : 41
Haki : 18

Mugiwara évolution :
Berry: 0
Wanted: 0
Fruit du Démon: Mémo Mémo

MessageSujet: Re: Sur la tombe des archéologues. [PV. Luca-kun x)]   Mar 26 Juil - 5:43

    Aux aguets, Light restait toujours sur ces gardes, quand le bruit se fit plus persistant. Il vit après quelques minutes un garçon arrivait. Il avait l'air jeune... Light le fixait tout de même en restant sur ces gardes. Il recula d'un pas pour se mettre en face de lui. Il remarqua bien vite... Les ossements sur sa ceinture. Étrange pour un gamin. Des cheveux blancs et des yeux bleus. Son physique aussi étrange que le fait qu'il se trimballe avec des os. Il continua à suivre sa marche vers Light qui n'avait pas bouger. Il ne savait d'ailleurs pas quoi faire. Ranger son arme, tout ça parce que devant lui se tenait juste un enfant ou garder son arme à la main, au cas où il serait dangereux. Il savait très bien qu'un enfant pouvait être dangereux, à 12 ans seulement il avait rejoint le Cp9. C'est pas aujourd'hui qu'on allait lui apprendre à se méfier d'un gosse. Il devait avoir 10 année de moins que Light au moins... L'enfant pris un air surpris et lâcha à Light :

    - Bonjour, ça va ? Vous avez peur ? Vous vous appelez comment ?

    Light hésita entre le rire ou le haussement de sourcil. Finalement il opta, pour la deuxième proposition. Quelque chose gênait le "taciturne". Il ne savait pas pourquoi, mais il n'avait aucune confiance. Comme si c'était de la simple comédie. Il hésita un moment avant d'abaisser son arme et de la planter dans le sol. Si jamais il tentait quoique soit, Light ne perdrait pas de temps à reprendre son arme. C'était de la simple logique et méfiance. Le garçon avait l'air bien bavard et curieux...

    - Je n'ai pas peur. On ne croise pas au coin de cette île un enfant, seul, dans un endroit qui est abandonné depuis plusieurs années et qui se trimballe avec des os... Je m'appelle Light.

    Autant être franc. On pouvait dire, qu'il n'y allait pas par quatre chemin. Il croisa las bras sur son torse. Quand encore le bruit du denden moshi se fit attendre. Light lâcha un "Tss" de mécontentement. Il prit son katana et s'avança vers son sac. Il commençait à être irrité. Il saisit avec nonchalance le combiné et comme toute à l'heure lâcha un "Allô ?".

    - Quel plaie [...] Oui, tu me dérange. Comme toujours. [...] Si tu t'ennuie, va faire chier quelqu'un d'autre ! [...] Ah, tien. J'ai une idée. Quitte pas.

    Light en avait ras la casquette qu'on le dérange. Alors, il passa le combiné au garçon de la façon la plus naturel qui soit. Comme si c'était normal. Il avait rien d'autre à faire de toute façon. Autant qu'il papote avec un inconnu pour passer le temps. Pendant ce temps il fouilla dans son sac et arracha son déjeuner qu'il n'avait pas eu le temps de manger tout à l'heure. Il s'essaya sur l'herbe, son katana à ses côtés. Et le coupa en deux pour donner sa part à l'enfant. Light étai toujours timide avec les inconnus alors, il ne parlais pas beaucoup. Il était même trop direct, il manquait de tact. Sans doute la nervosité. Pourtant, sans visage n'exprimer rien... Il croqua à pleine dent dans son sandwich bien garnie, qui contenait : thon, tomate, concombre, mayonnaise, et d'autres fruits et légumes très apprécié par le peuple. Il mâcha machinalement avec toute la grâce de ... Quelqu'un qui mange la bouche très pleine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luca & Yan

avatar

Messages : 55
Haki : 44

Mugiwara évolution :
Berry: 0
Wanted: 0
Fruit du Démon:

MessageSujet: Re: Sur la tombe des archéologues. [PV. Luca-kun x)]   Mer 27 Juil - 4:21

Je continuais d’approcher lentement. Après tout, peut-être qu’il avait à manger et que je pourrais ainsi commencer à faire des provisions. Sa réponse ne me surpris nullement, j’arrêtais d’avancer en souriant et toucher mes os à la ceinture. Effectivement, pour d’autres personnes cela pouvait paraître étrange. Mais bon, je m’étais juste choisie des jouer parmi tant d’autre. Et puis après tout, les ossements étaient la seul chose que j’avais trouvée sur cette île, du moins pour le moment. Son katana c’était abaissé, planté dans le sol, prêt à être utilisé. Un frisson de plaisir me parcourue, cet homme était un professionnel au niveau du combat, toujours méfiant, toujours prêt à agir. Il était franc, il disait la vérité. C’était quelque chose de plaisant et d’agréable. Enfin quelqu’un qui ne me prenait pas pour un innocent, pour un simple gamin inutile qui ne provoque aucun danger.

Un bruit retentit, celui-ci provenait du sac de l’homme, ce dernier semblait agacée, il me tourna le dos emportant avec lui son katana, saisit quelque chose dans son sac et parla. Je ne comprenais pas ce qui se passer, je ne savais pas ce qu’était cette objet dans lequel il parler mais en tout cas sa bouger. Soudain il me tendit l’objet. Par réflexe je le saisi, une voix en sortait et je retournais le tout pour voir ce que c’était. Cela ressemblait a un escargot qui parler.

-C’est quoi ? […] Vous êtes qui ?[…]j’m’appel Luca[…] Comprend pas. Vous êtes qui ?[…] Vous êtes ou ?[…] Impossible, c’est quoi c’t’objet ?[…]Non[…]

Je saisis le morceau de sandwich en remerciant Light, par simple politesse, en effet, on m’offrait de la nourriture sans que je n’ai à menacé. Je croquais dans mon repas tout en regardant l’objet qui continuer de parler. J’avais faim, sa bougeais, donc logiquement c’était vivant, et ce qui est vivant est mangeable. Tout en mangeant, je finis par demander au dénommé Light.

-Tu fais quoi par ici ?

Le sandwich était bon, cela ne faisais aucun doute, je m’allongeais tranquillement sur le sol prenant ainsi une position plus pratique pour la digestion et j’attendis sa réponse tout en mangeant. Il était sympathique, son physique peut attrayant faisait de lui quelqu’un de rare. De plus, il ne parler pas beaucoup et ceux qui le dérangeais avait l’air de l’embêter plus qu’autre chose. Je terminais rapidement mon repas puis regardais l’escargophone avec gourmandise. Je le saisis l’approchant de ma bouche. Il se cacha dans sa coquille en voyant l’horreur de se spectacle. Déterminé, je croquais la coquille, solide, elle finit par se briser sous la force de ma mâchoire. Croquant l’escargophone, je sentis un jus couler dans ma bouche, quelque chose au gout étrange, pas vraiment bon mais pas déplaisant non plus. Je croquais à nouveau coupant ainsi une partie de la coquille qui pénétra a l’intérieur de ma bouche. C’était étrange, avalant en une grimace je jetais le reste de ma gourmandise derrière mon épaule et lâcher.

-Pouahhh!! c'est dégeu


La voix sortant de mon repas avait disparue, je fronçais les sourcil en me demandant ce que c'était exactement avant de hausser les épaule. Cela n'avait pas d'importance, du moins pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la tombe des archéologues. [PV. Luca-kun x)]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la tombe des archéologues. [PV. Luca-kun x)]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mugiwara Evolution :: RPG :: West Blue :: île d'Ohara-
Sauter vers: