Partagez | 
 

 Aeron se rend

Aller en bas 
AuteurMessage
Aeron

avatar

Messages : 110
Haki : 79
Surnom : le forgeron

MessageSujet: Aeron se rend   Mer 26 Oct - 1:43

Je me suis rendus sur une petite île pour en finir, une fois arrivé sur l’île, je me suis mis a la recherche d'une base de la marine, je demandas le chemin a un ivrogne qui traînait la, et le remercias avec une pièce d'or. Il me regardas comme si j'étais le meilleur des hommes, et je continuas mon chemin.
C'était une toute petite base un peut minable, les marines qui faisaient le guet ne semblaient pas s’intéresser a moi, alors pour attirer l attention j'envoyas une mini-tornade d'or sur ce qui semblait être la réserve d'arme ce qui eu pour effet de faire exploser la moitié de la base, ce coup ci les quelques marines survivants s'intéressèrent a moi, ils m'encerclèrent très vite, et je laissas tomber ma cape me retrouvant torse nus, et je levas les bras:
"je me rend"

Ensuite, ce fut le début de l'enfer, un marine arriva derrière moi et me mis un sac sur la tête , puis on me mis des menottes en granite marin . On me guidas a travers ce qui me semblait être un long couloir souterrain, jusqu’à une petit pièce ou on m'enlevas le sac. La pièce dans laquelle on m'avait mené était toute petite, humide, agrémentée uniquement par une table, deux chaises et une petite bassine d'eau. Deux marines me forcèrent a m’asseoir face a la bassine, et restèrent derrière moi.Un homme chauve au crane couvert de cicatrices s'assis devant moi. Il me demanda:
"Qui est tu et que fais tu la?"
Avant que je n'aie eu le temps de temps de répondre, le marines derrière moi me plongea la tête dans la bassine, te temps que le marine passa a me coincer la tête sous l'eau parus interminable. Lorsqu'il me laissa ressortir , j'étais a bout de souffle, le bourreau me redemanda:
"Qui est tu et que fais tu la?"
Je n'avais pas assez de souffle pour répondre, et avant que je puisse faire quoi que ce soit, on me replongea la tête dans l'eau.
La torture continua ainsi des heures durant,ou des journées, ou peut être des semaines je ne savait plus, je n’étais plus moi même, je'étais prêt a tout avouer pour qu'on me libère enfin. Quand le bourreau jugea que j'étais enfin prêt a tout avouer, il me dis:
"tu sait, si tu avoue que tu est un révolutionnaire, la torture s'arrêteras, il te suffis de me dire ton nom et que tu est un révolutionnaire...
"Oui! Oui! Je..J'avoue tout, je suis...Aeron Tekko, je suis un révolutionnaire oui j'en suis un libérez moi
Mon bourreau afficha un sourire satisfait et il dit:
"Emmenez le!"
Puis on me remis un sac sur la tête et ce fut le noir total...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Turner

avatar

Messages : 331
Haki : 170
Surnom : l'ange de la mort

Mugiwara évolution :
Berry: 0
Wanted: 0
Fruit du Démon: griffon noir

MessageSujet: Re: Aeron se rend   Ven 28 Oct - 5:20

Marie était en mer depuis déjà plusieurs jours, et elle ne c’était pas arrêté entre temps. Elle aperçut alors une île, son bateau se dirigeait droit dessus. Elle se dit alors qu’un peu de repos ne pourrait pas faire de mal. Elle fit alors accoster son bateau sur la cote et descendit. Elle marcha quelque temps. Elle avait froid, ayant oublié de prendre un manteau avant de partir.

Marie : Mais qu’est-ce qui ma prit de vouloir accoster cette île…

Marie continua ainsi sa route, jusqu’au moment ou elle entendit une forte explosion. Attirant sa curiosité, elle marcha en direction de la fumée. Cependant nt, elle était beaucoup plus loin que Marien ne l’aurai imaginé et elle prit plus de temps que prévu pour ne la rejoindre.

LE TEMPS DE SON CHEMIN


Marie arriva enfin à destination. Cependant, quand elle arriva, le bâtiment qui aurai du se trouver devant elle n’était plus que cendres. Elle s’approcha pour l’examiné et put apercevoir un bout de plaque. Elle se pencha pour le ramasser « MARINE ». Elle leva la tête, un peu de fumé partait encore vert le ciel.

Marie : * Alors c’était une base de la marine. Mais qui irait s’amuser à en détruire une. Enfin, de toute façon, il n’y a plus personne, je n’ai plus rien à faire ici… *

Elle tourna les tallons tout en jetant la plaque derrière elle. Elle reprit donc son chemin sans plus un regard derrière elle. Cependant, au bout de quelque minutes et de plusieurs dizaine de mètre parcourut, sa course fut interrompu pas une troupe de marines qui escorté un prisonnier avec un sac sur la tête. Elle regarda la troupe passée jusqu’à ce que celui qui commandait soit passé. Quand il fut à quelque mètre d’elle, elle fit un pas en avant, mais un marine lui cria.

Marine : Attention mademoiselle, n’approchait pas.

Marie haussa un sourcil et allait répondre sur un ton dur quand elle se rendit compte que ce n’était pas comme cela qu’elle en apprendrait d’avantage. Elle lui sourit alors avant de parler.

Marie : Mais qui est ? Et pour quoi le transportait-vous ainsi ? Qu’a-t-il fait ?

Marie avait déjà deviné la réponse a la deuxième question, mais bon, il fallait bien amadouer cette idiot de marine qui répondit aussi tôt.

Marine : C’est un dangereux criminel, il vient de détruire cette base qui se trouve par là bas. Ha oui, c’est un révolutionnaire, on ne sait jamais ce qu’ils peuvent faire ceux la, alors on prend nos précautions…

Marie fut surprise par sa dernière réponse. Un revolutionnaire ? Ici ? Elle n’en avait pas entendu parler, c’était bizarre, elle le saurait pourtant si un des leurs était en mission ici… Elle tourna alors la tête en direction de cet homme se prétendant révolutionnaire. Elle fit un pas dans sa direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeron

avatar

Messages : 110
Haki : 79
Surnom : le forgeron

MessageSujet: Re: Aeron se rend   Ven 28 Oct - 5:56

Depuis que je suis sortis du bâtiment, je comptais mentalement le nombre de personnes autour de moi grâce au brut de leur pas:
*1...2...mmmh...13...mmmmmh 20...oui 20 ça doit être ça...Il y en as deux juste devant moi.... deux derrière ... le reste est éparpillé un peut partout*
Je tentais de trouver un moyen de m'évader quand j'entendis une discutions derrière moi, une jeune femme demandait a un marine qui j'étais et ce que j'avais fait. Elle me rattrapas, et s’approcha lentement de moi , je tenta le tout pour le tout, et espéra de tout mon coeur qu'elle serait de mon coté, je tentas le tout pour le tout, et me lança: Je sauta sur le dos des deux marines devant moi, sauta aussi haut que je le pouvait, passa mes main devant moi , et atteris sur les épaules des marines derrière moi ce qui eu pour effet de les faire tomber a terre, leurs épaules probablement cassées, puis m'appuya su mes main pour donner un coup de pied dans le visage au marines devant moi, tout ce passait comme prévus, mais il fallait absolument qu'on m’enlève ce sac, je me plaças devant la jeune femme, en lui tournant le dos, et lui dis:

"Je vous en supplie, enlevez ce sac de ma tête, je vous en serrait éternellement reconnaissant"

Et attendis une quelconque réaction de sa part avant que les autres marines arrivent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Turner

avatar

Messages : 331
Haki : 170
Surnom : l'ange de la mort

Mugiwara évolution :
Berry: 0
Wanted: 0
Fruit du Démon: griffon noir

MessageSujet: Re: Aeron se rend   Mar 1 Nov - 21:25

Marie s'approcha de l'homme. Il était plutôt grand et musclé. Elle se demandait bien pourquoi un homme irait mentir en disant qu'il faisait partis des révolutionnaires, alors que ce statut est, par les marines, encore plus mal vu et punissable que le fait d'être pirate. Quand elle s'approcha de lui, elle le vit faire un petit écart que les marines de remarquèrent pas, puis se placer juste devant elle, le dos tourné, de telle sorte que sa demande ne soit entendu que d'elle seule. Il lui demandait de l'aider, de lui enlever ce sac et que si elle faisait ça, il lui en serait éternellement reconnaissant. Elle sourit, ce n'était vraiment pas son genre d'aider les autres. En fait, elle n'aidait jamais les autres. Mais là, la curiosité l'emporta et elle tendit le bras vers l'avant. Grossière erreur. Avant même que sa main ne soit à une dizaine de centimètres de sa tête, tous les marines réagir en même temps. Ils sortirent leurs armes et les pointèrent sur Marie. Là aussi, ce fut une grossière erreur, pour eux. Marie sortit à son tour son arme et fonça sans hésitation sur les marines qui l'entouraient, entament une danse de mort. En quelque minute elle se débarrassa des marines qui l'entouraient, mais ceux qui avaient pris un peu d'avance, ne tarderais pas.

Marie : (parle pour elle même) Et moi qui étais là pour faire une pose...

Marie se dirigea alors vers l'homme. Elle tendit la main pour lui enlever ce sac et aucun marines n'étaient là pour l'en empêcher. Cependant, elle ne lui enleva pas ses menottes, de toute façon, elle n'avait pas les clés...
Elle put voir son visage, des cheveux blancs, des yeux bleus/gris et un visage assez carré. Effectivement, Marie était à présent certaine qu'il n'avait rien à voir avec les révolutionnaire.



Marie : Qui es tu ? Et pourquoi, un pirate comme toi se ferait-il passer pour un révolutionnaire ? Dis moi...

Marie tout en s'adressant à la personne devant elle et sans quitter son regard du sien, enleva le sang se trouvant sur son sabre puis fit passer la lame sur le côté de son fourreau et le glissa à l'intérieur. Elle attendait une explication et elle n'avait pas intérrer à être fausse...















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeron

avatar

Messages : 110
Haki : 79
Surnom : le forgeron

MessageSujet: Re: Aeron se rend   Mar 1 Nov - 23:34

Après avoir demandé à la jeune femme d'enlever mon sac, j'entendis les marines rappliquer et, au lieu de fuir ou de m'enlever le sac, elle se dirigea vers eux, après quelques minutes, tout les marines présents avaient mordus la poussière, puis elle se plaça devant moi, et se décida enfin a retirer mon sac, la jeune femme mesurais environ 1m70, avait des cheveux blancs, de des yeux très clairs. Elle me demanda:

Qui es tu ? Et pourquoi, un pirate comme toi se ferait-il passer pour un révolutionnaire ? Dis moi...

Je ne savais pas du tout quoi répondre, elle avais l'air de s'y connaitre pas mal en révolutionnaire. Je préféra éviter d'avoir plus de problèmes et décida donc de lui dire la vérité, après avoir raconté toute mon histoire, j'attendis sa réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Turner

avatar

Messages : 331
Haki : 170
Surnom : l'ange de la mort

Mugiwara évolution :
Berry: 0
Wanted: 0
Fruit du Démon: griffon noir

MessageSujet: Re: Aeron se rend   Mer 2 Nov - 0:16

Marie écoutait l'histoire. Elle était plutôt inatendut. L'homme qui se nomait en fait Aeron Tekko avait été torturé par un marine avant que celui-ci ne lui demande d'avouer une certaine chose? Aeron c'était empressé de le faire et le marine avit eu ce qu'il voualit. Cependant Marie se demandait pourquoi un hmme comme lui de la marine avait demandé à un pirate de faire un aveu comme celui-ci alors qu'il savait pertinament que ce pouvait être le cas. Cette homme qui avait "avoué" être un révolutionnaire ne savait vraisembablement rien sur eux. Oui, absolument rien.

Marie : Un marine ne te demendrai pas cela sans raison, il doit donc forcement en avoir une. Peut-être, voulait-il simplement faire croire à une capturede révolutionnaire plutôt que celle d'un pirate. Àpres tout, c'est moins facil... (puis elle lva la ête pour lui parler face à face) Mais cela n'explique pas pourquoi tu à mentit, avec cet aveu, tout les marines qui étaient present lord de ta capture, savent que tu n'en ai pas un.

Marie tourna vivement la tête, elle entendait des bruits de pas dans la neige. Elle fit le tour d'Aeron et appercut les menotte, elle posa une main dessus pour voir ce qu'elle pouvait faire mais, sentit tout d'un coup son energit s'en aller. Elle fit un pas en arrière.

Marie : * Des menottes en granite marin...*

Elle laissa alors tomber les menottes et rvint se placer en face d'Aeron et ui fit un signe de main bien comprehensible.

Marie : bon, suis moi, je n'ai pas l'habitude d'aider les gens, surtout pas des pirate comme toi mais, savoir qu'un marien pourrait faire croire à la capture d'un révolutionnaire m'enchante encore moins. Alors suis moi sans faire de bruit.

Marie tourna les tallons et commença à marcher dans la direcion de son arrivé. Elle avait prononcé ces parole sur un ton sans appelle. Un ton qui donnait des ordres. Elle continua à marcher, sans regarder derière elle. Elle entendait les pas d4aeron dans la neige qui crépitait. Apres quelque minutes, elle entndit un Cris, le marine qui marchait en tête de la troupe avait retrouvé les corps de ses compagnon, mais pas celui de son prisonnier et il n'aimait pas ça.

Marie : Dépéchons-nous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeron

avatar

Messages : 110
Haki : 79
Surnom : le forgeron

MessageSujet: Re: Aeron se rend   Mer 2 Nov - 1:24

La jeune femme tourna autour de moi tout en faisant un analyse de la situation, apparemment elle s'y connaissait vraiment en révolutionnaire , elle me dit de la suivre, ce que je fis sans hésiter, car apparemment, elle n'était pas une fille ordinaire vu la facilité avec laquelle elle avais massacré les marines elle devait être au moins aussi forte que moi, et elle l'était surement mille fois plus, je serra les dents car je ne pouvais pas me permettre grand chose avec la situation actuelle. Je la suivis donc, quand les cris des marines retentirent, apparemment nous étions repérés, elle pressa le pas et continua de me donner des ordres, puis je me suis rendus compte de quelque chose: je ne savais absolument rien d'elle, qui sait, elle aurais pus être un agent du gouvernement mondial, ce qui expliquerait sa puissance au combats! Je m’arrêta net, et lui dis:

"Je ne ferrais pas un pas de plus tant que tu ne m'auras pas dit qui tu est, ce que tu fais ici,et comment tu sait autant de chose sur les révolutionnaires."

Puis je la regarda droit dans les yeux impassible pour lui signifier que j'étais déterminé et que je ne la laisserait pas s'en tirer aussi facilement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Turner

avatar

Messages : 331
Haki : 170
Surnom : l'ange de la mort

Mugiwara évolution :
Berry: 0
Wanted: 0
Fruit du Démon: griffon noir

MessageSujet: Re: Aeron se rend   Ven 4 Nov - 4:46

Elle continuait à marcher en accélérant le pas. Elle n’avait pas peur des marines, jamais, mais elle ne pouvais pas se battre ici, non pas ici. Elle préféré même éviter le combat aujourd’hui, ce qui a vrai dire, ne lui ressemblait pas du tout. Enfin, elle continua tout de même, du moins essaya, car à un moment, le crépitement de la neige derrière elle montrant que l’homme la suivait s’arrêta. Elle s’en rendu compte et s’arrêta à son tours . N’entendant toujours rien, elle se retourna pour se retrouver devant le même homme mais, qui semblait cependant un peu plus sur de lui. Puis, sur un ton qui se croyait sur, il lui dit qu’il ne ferait pas un pas de plus tant qu’elle ne lui aurait pas dit qui elle était, ni même avant qu’elle lui dise comment elle pouvait connaître autant de choses sur les si secret révolutionnaires. Mais Marie n’aimait pas beaucoup le ton qu’elle entendait dans cette voix, un ton donnant presque des ordres mais, une nouvelle fois contre son habitude, ne laissa pas son agacement et début de colère monter en elle et prendre la place du calme qui était en elle. Elle fut tenté à un moment de continuer sans lui en se moquant « alors ne fait pas un pas de plus et attend que les marine débarque pour te reprendre » mais se retint, Si elle le laissé ici, ils se battrais et ça, elle ne le voulait pas. Elle fit alors un pas en avant, elle se doutait un peu de se qui pouvait le saisir de doute, et elle se fit une mission de lui enlever ces doutes sur le champs.

Marie : Tu croix que je suis avec heu hein. Mais je ne serais jamais comme ces marines ! (dis avec un ton méprisant, très méprisant). Les révolutionnaires, si toi tu les connaissait un peu mieux, tu aurai put te sortir de ce pétrin sans mon aide, alors a prochaine fois soit tu te débrouilles tout seul, soit tu évites d’insulter la personne qui t’aide et tu la suis sans faire ton malin .

Elle avait parlé bas, près de l’oreille de l’homme se trouvant en face d’elle mais, même basse, sa voix était remplis de menace à glacer le sang.
Puis, sans attendre plus de temps et de réponse, elle se retourna d’une traite et continua son chemin d’un pas sur et assuré.


Marie : Libre à toi de partir là où tu veux mais, ne compte pas sur moi pour t’aider une seconde fois, alors si tu ne veux pas qu’il te rattrape, suis moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeron

avatar

Messages : 110
Haki : 79
Surnom : le forgeron

MessageSujet: Re: Aeron se rend   Sam 7 Jan - 3:13

Ma sauveuse ne semblais pas vouloir révéler quoi que ce soit, je voulais la forcer aux aveux mais je venais de me rendre compte que je n’étais pas en position de force. Je ne savais pas quoi faire et je soufrait d'une migraine atroces, je m'essuya le visage et vis ma main recouverte de sang, mon état de santé se dégradait, je sentais la fin approcher, le temps de ma réflexion ma sauveuse pris de l'avance, je commençait a presser le pas quand une balle siffla non loin de moi. Je me retournai quand je vis de très nombreux marines. Nous étions presque entourés. Vu leur nombre et notre situation nous n'avions aucune chance. J' appercu une petite barque, je réussi a soulever ma sauveuse, et la jeta dans la barque, avant qu'elle n'ai le temps de faire quoi que ce soi, je mis toute mes force pour pousser la barque aussi loin que possible, vu que la surface de la mer était gelée, la barque fis une grande distance. Je lui cria:
"Désolé mais tu dois fuir, adieux!"

Puis je me tourna vers les marines faisant face a la mort je fonça dans leur direction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Turner

avatar

Messages : 331
Haki : 170
Surnom : l'ange de la mort

Mugiwara évolution :
Berry: 0
Wanted: 0
Fruit du Démon: griffon noir

MessageSujet: Re: Aeron se rend   Sam 7 Jan - 4:20

Marie avait repris sa route mais, s’arrêta quelques mètres plus loin s’apercevant que l’homme ne la suivait pas. Elle se retourna, l’observant de haute en bas. Il avait l’air faible, mal en point, très mal en point. Du sang coulait en abondance d’une plaie dont il souffrait à la tête. Il se tenait courbé, essoufflé, Marie soupira. Elle ne croyait pas le faite qu’elle avait aidé un pirate, et encore moins le fait qu’elle allait l’aider à marcher. Cependant, elle n’en eut pas le temps. Dés son premier pas, elle entendit des bruits de courses faisant crépiter la neige. Une balle siffla et elle sentit son souffle soulever une de ses mèches. En quelques simples secondes, elle vit la clairière derrière eux se remplir de bleus et blancs. Des dizaines et des dizaines de marines venaient d’arriver, armes pointées dans leur direction. Soudain, elle ne sentit plus le sol sous ses pieds. Pendant une seconde, une peur s’empara d’elle, non ce n’était pas possible, il ne pouvait pas être sortis ! Heureusement, cela ne fut pas. Elle réalisa que deux mains l’avait soulevées pour la jeter quelques secondes après. Elle ne s’attendait vraiment pas à cela et ne réagit donc pas. En tombant, elle s’attendait à une chute en « douceur » dans la neige. Ce qui l’accueillit n’en était rien. Cela était dur avec une forme plutôt arrondit. C’était une barque, se trouvant sur une surface gelée. Elle ne comprenait pas pourquoi cet homme faisait cela. Le coup qu’il avait reçut au niveau de la tête devait être plus grave qu’elle ne le pensait.

-Hé mais qu’est-ce que tu fous espèce de….

Marie ne termina pas sa phrase. Aeron ne l’écoutait pas. Il venait de donner un coup dans la barque. Marie la sentit partir. Après avoir fait cela, il poussa un hurlement adressé à la jeune révolutionnaire.

-Désolé mais tu dois fuir, adieux!

Puis, il se retourna en direction des marines. Marie s’éloignait de plus en plus. La forêt, les marines, l’homme…tous diminuait au fur et à mesure que le nombre de mètre s’agrandissaient entre elle, et l’île. La dernière chose que Marie put distinguer nettement, c’est cet homme, Aeron, foncé, tête baissée, en direction de la masse bleue.

-Espèce de fou…adieu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Fukurou

avatar

Messages : 11
Haki : 11
Surnom : Le materialiseur!
Equipages : Queen Edge

Mugiwara évolution :
Berry: 0
Wanted: 0
Fruit du Démon: Fruit de la materialisation d'objet

MessageSujet: Re: Aeron se rend   Sam 7 Jan - 6:27

On était alors au Royaume de Drum, enfin on, ces minable soldat était parti et j'avais dit à Gemini-sama que je devais m'absenter quelque temps pour une affaire personnel, mais celle-là n'avait rien de personnel, un amiral ma'vait averti que je devais anéantir un certain pirate se nommant Aeron, donc je suis aller ici, pour donc tuer cet Aeron, j'avais toujours mon bandeau sur les yeux, je sentit l'aura d'un soldat vers moi alors je lui dit:
-Toi! Oui, toi, dégage d'ici!
-Oui, Shiro-san!
Alors il s'en alla...

Je vis enfin, je sentit la présence de quelqu'un au loin, un aura dense...Je le sentait arriver vers moi, j'étais seul et je devais faire face à un pirate, je ne connaissais rien de lui mais je devais le tuer...Quand je sentit la présence au plus près de moi, j'enleva mon bandeau et laissa découvrir mes pupilles, je savais qu'il allait mourir, je pouvais donc lui les montrer.
-Es-tu le pirate Aeron?
Puis j'attendit en le regardant de mes yeux:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeron

avatar

Messages : 110
Haki : 79
Surnom : le forgeron

MessageSujet: Re: Aeron se rend   Dim 8 Jan - 1:33

La situation était désespérée, je savait que je ne m'en sortirais pas, mais je devais gagner du temps pour ma sauveuse, me débarrasser de ces menottes...oui... c’était la première chose a faire. Je devais me débarrasser de ces foutues menottes a n importe quel prix. Je vis celui qui semblais être le chef, il avais les yeux bandés, je me dirigea vers lu en pressant le pas. Il ordonna a un homme de reculer, celui ci s’exécuta.
Celui qui semblais être le chef s'adressa a moi et me dit tout en dénouant son bandeau:
"es tu le pirate Aeron?
Cette question me paraissait stupide mais je lui répondis néanmoins:
"effectivement"
avant qu'il ne fasse quoi que ce soit, une idée me traversa l'esprit au lieux de me diriger vers le chef je me rua sur le marine, il semblait impatient de se battre, et en plus il était équipé d'un sabre, je sauta vers lui les mains en avant, avec un geste de surprise il trancha au hasard dans l'air, le sang gicla, mes menottes tombèrent a terre,la douleur me traversa a partir de ce moment plus rien ne pourrait être comme avant. Le jeune soldat paniqué le visage couvert de sang tremblait comme une feuille. Je regarda mes bras démunis de mains, et mes mains gisant dans la neige, je pouvait enfin me défendre. Je me concentra, et réussi a faire des prothèses de mains plutôt potables. Je lança un regard au jeune marine, et il s’éclipsa a la vitesse de la lumière. Je n'avait pas d'interet a le tuer, je me tourna vers mon adversaire, et forma une cuirasse plutôt difforme mais c'était tout ce que je pouvais faire dans mon état, je me mis en garde, mais je ressentis quelque chose d'étrange comme un sifflement, ma vue se troubla et je tomba a genoux, je me ressaisis et je me releva, et armé d'une massue d'or je fonça...


Dernière édition par Aeron le Dim 8 Jan - 5:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Fukurou

avatar

Messages : 11
Haki : 11
Surnom : Le materialiseur!
Equipages : Queen Edge

Mugiwara évolution :
Berry: 0
Wanted: 0
Fruit du Démon: Fruit de la materialisation d'objet

MessageSujet: Re: Aeron se rend   Dim 8 Jan - 3:36

Une petite série d'action sans grande importance se passa, le petit marine lui coupa les mains, puis il se retourna vers moi, je le regarda puis rigola.
-Es-tu sûr de vraiment vouloir te battre?
Puis je le regarda fixement, la première chose qu'on doit faire avant de combattre c'est de ne jamais se jeté trop vite sur son adversaire, sa provoquerais la défaite immédiate du combat.
-Soru!
Je me téléporta juste derrière lui et fis une petite attaque
-Shigan!
Alors je lui planta mes doigt dans son corps, ce n'est pas sa petite armure qui va m'arreter.Une fois que j'arreta mon attaques, le jeune-homme tomba à terre sur la neige.Je sortit mon morceau d'acier de ma poche et le materialisa en épée, puis j'enfila l'épée à travers son corps innerte étendu par terre.
-C'est la fin...
Je remit ma veste sur mes épaules et partit doucement en faisant signe au marines de me suivre et en remettant mon bandeau sur mes yeux...
Light va etre content...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aeron se rend   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aeron se rend
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mugiwara Evolution :: Grandline :: Grandline :: Royaume de Drum-
Sauter vers: