Partagez | 
 

 Il n'y a qu'en hiver que les glaçons ne fondent pas [PV : Enola]

Aller en bas 
AuteurMessage
Yumiya Taka

avatar

Messages : 404
Haki : 227
Age : 20
Surnom : //
Equipages : //

Mugiwara évolution :
Berry: 1M
Wanted: 0
Fruit du Démon:

MessageSujet: Il n'y a qu'en hiver que les glaçons ne fondent pas [PV : Enola]   Ven 18 Nov - 11:49

    Il n'y a qu'en hiver que les glaçons ne fondent pas

    Yumiya regarda le plafond de son seul œil qui lui était encore utile tandis que l'autre était totalement aveuglé. Elle avait du mal à se faire à cette vue étrange mais ça devait être une question d'habitude. Elle venait à peine de se réveiller et déjà de nombreuses pensées l’assaillaient. Comme d'habitude, la plupart tournaient autour des récents évènements, il y avait beaucoup de choses qui arrivaient en ce moment. A peine Riku devenu Amiral, tout était passé à grande vitesse, leurs entrainements puis quelques jours plus tard elle apprit qu'un vice-amiral avait des relations avec celle qui l'avait rendu borgne. Puis le lendemain, sa rencontre avec Dante et Enola. Notamment la jeune femme qu'elle n'avait jamais beaucoup côtoyé. Elle se demandait ce qu'elle était devenue depuis la veille. Avait-elle changé d'avis ou était-elle restée au même point qu'avant, la première solution était bien plus probable que la seconde, après tout la sous-amirale avait versé des larmes ce qui n'était pas commun. Elle se demandait si elle aurait elle aussi l'occasion de pleurer de cette façon, certainement pas, elle n'avait jamais versé d'autres larmes que celle de la peine.

    La Colonelle poussa un soupir et prit un certain temps à poser les pieds par terre pour continuer sa vie. Le soleil n'était pas bien haut, en ce moment, il fallait qu'elle récupère le voyage qu'elle avait réalisé à cause de son entrainement sur l'île des femmes, ça n'avait pas été aussi mal de retourner sur son île natal, dans le fond c'était comme revenir à son enfance, le temps où elle était encore innocente et qu'elle ne connaissait rien de ce monde. Ces déceptions de ce monde l'avait convaincu de se joindre à la Marine pour se battre en ce qu'elle croyait, même si cela ne suivait pas avec perfection la ligne de la Marine, elle la suivait indirectement. Elle se gratta la tête et saisit une brosse pour démêler ses cheveux rebelles qui se dressaient au-dessus de sa tête. Une fois ceci fait, elle faillit prendre son arc pour sortir et s'entrainer mais se rappela ce qu'elle avait fait la veille avec Dante. Elle chercha donc le sac dans lequel se cachait les couteaux, il faudrait certainement qu'elle trouve une façon de ranger ses petits objets, ça n'allait pas être une partie de plaisir.

    En attendant, elle laissa le sac dans sa chambre et se dirigea plutôt vers les salles de musculation. Elle avait déjà établis un emploi du temps bien précis pour les jours à suivre et elle comptait bien respecté du mieux qu'elle le pourrait. Elle entra dans la salle, tout comme la veille, elle était noir de monde et presque aucune femme à l'horizon, elle se demandait bien où elle se cachait toute en ce moment. Elle remarqua certaines personnes qu'elle avait déjà vu le jour d'avant, certainement des habitués qui ne faisaient que ça de leur journée, ça devait être lassant à la longue.

    Elle resta dans la salle durant plusieurs heures et n'en partit qu'au moment où elle sentit son ventre réclamait quelques choses. Elle se dirigea instinctivement vers le réfectoire. Elle se prit quelque chose à manger qu'elle prit le temps de déguster tout en réfléchissant à pleins de choses. Elle passait d'un sujet à un autre en un instant et n'entendait ni ne voyait plus rien à part le font de son assiette qui se vidait sans qu'elle s'en rende vraiment compte. Elle se sentait un peu seule à cette table vide et en voyant tous ces Marines qui semblaient bien s'amuser avec leurs compagnons de table. Elle se demandait si un jour elle pourrait s'intégrer dans un de ces groupes. Elle détailla la plupart des Marines, certains avaient l'air plutôt sympathique, d'autres avaient un visage de pervers qui ne donnait pas vraiment envie de parler. Certains avaient des visages renfermés et ne disaient presque rien. Les pères de famille relatés les histoires incroyable de leurs enfants, apportant des photos de ceux-ci et ennuyant un peu leurs amis qui écoutaient leurs histoires sans vraiment tendre l'oreille. Les derniers semblaient s'amuser comme des fous ou encore complètement saoul, ça devait être le cas de certains.

    La borgne ne se sentait proche de vraiment personne parmi cette foule et elle ne voulait pas apparaitre comme une tache dans un de ces groupes. Elle se contenta de soupirer tout en touillant machinalement dans sa nourriture en la mangeant sans envie la tête reposant sur une de ses mains. Elle entendait les rires de certains des Marines et cela lui donna l'envie de s'en aller au plus vite, elle se retint de leur balancer son plateau à la figure pour qu'ils se taisent et qu'ils ne la coupent pas dans ses pensées par leurs rires monstrueux tous autant que les autres. Elle continua plutôt à avaler la nourriture dans le seul but de faire taire son ventre capricieux.

    Elle sentit tout à coup quelque chose s'enfoncer dans sa nuque, elle se retourna brusquement pour voir qui était en train de faire ça. Elle vit un des Marines qui ne devait pas avoir plus d'une vingtaine d'année. Elle le repoussa sans ménagement, lui faisant bien comprendre qu'il la gênait juste un peu. Il lui jeta un regard pas très sympathique, elle se retint bien de lui mettre son assiette dans le visage, au lieu de ça elle lui rendit juste son regard et continua à manger sans plus se soucier de cet homme qui semblat faire exprès de lui faire du coude pour l'embêter et amuser la galerie. Au bout de quelques minutes, le jeunot s'en alla, décidément, il y en avait qui aurait mieux fait de rester dans les bras de leur mère encore quelques années, elle ne lui donnait pas plus de quelques années, peut-être aurait-elle mieux fait de lui tordre le bras pour qu'il ne meure pas ? Après réflexion, mieux valait-il qu'elle arrête d'être violente avec certains hommes de la Marine mais c'était plus fort qu'elle après tout.

    Elle continua à contempler son assiette durant plusieurs minutes puis continua son repas dans la même position que précédemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enola Kudo

avatar

Messages : 240
Haki : 108
Surnom : La rose tueuse

MessageSujet: Re: Il n'y a qu'en hiver que les glaçons ne fondent pas [PV : Enola]   Lun 21 Nov - 11:06

Je me réveillais doucement sous la caresse du soleil qui se levait tranquillement, je me cachais de suite le visage pour ne pas encore faire face à la dure réalité et restait endormie mais il en fut autrement. J'avais beau me retournée dans tous les sens pour retrouver mon rêve qui avait été si plaisant. Je m'étais souvenue de scène qu'y mettais agréable avant d'arriver à la Marine avec mes parents et Marc. Ils étaient ensemble en me souriant et en disant de lui faire confiance, je ne sus pas tout de suite qui c'était mais je me rappelais de l'entrainement de Yumiya qui s'était dérouler d'une façon dont même elle n'avais calculer le dénouent.

Je me levais tranquillement, je ne voulais pas aller trop vite car je n'avais pas trop envie de travailler mais il le fallait. En plus je devais rendre des rapports en retard à l'Amiral Riku donc je mettais assise sur mon bureau et commença à rédiger de la paperasserie qui me semblais inutile mais il fallait le faire et je n'y pouvais rien. Cela me pris une mâtine pour faire deux rapports, ce genre de chose me donnais envie d'abandonner la Marine une fois pour toute mais je ne le ferais bien sur surtout après ce que m'avait dit Dante à ce sujet.

Tandis que je faisais mes "devoirs", je réfléchissais à la conduite adopter envers les autres, je soupirais cela allait être plus dure que ce que je ne pouvais le penser. Alors que j'écrivais le début d'une troisième feuille, mon ventre grogna férocement. Je ne pus m’empêcher de rire car j'avais vraiment faim et j'avais écrit une sacré tartine ce qui m'impressionna, cela avait sans doute du bon de penser tout en écrivant. Ne pouvant plus attendre pour manger je me dirigeais vers le self pour prendre mon petit déjeuner. J'allais passer la porte quand j'hésitais du comportement à adopter: être calme, posé, souriante...

En faite je ne me cassa pas trop la tête, je poussa la porte puis entra pour voir une pièce remplis de Marine. Un pirate ne pourrais sans doute pas s'échapper si il y en avait hein. Elle regarda la pièce pour voir où elle pouvait se mettre et aperçus de dos Yumiya qui mangeait enfin elle essayait car elle n'était pas seule et le jeune homme à coté de lui avait l'air de l’embêter. Je pris initiative d'aller chercher de quoi me remplir mon estomac puis je me dirigea vers la table de Yumiya. L'homme était partis sans doute qu'il en avait eu marre enfin tant mieux, j'en profitais donc pour me placer à coté d'elle et m'asseoir sans pour autant manger. Je me tournais vers elle en lui souriant, elle serait la première personne avec qui je serais sous mon nouveaux comportement:

Est-ce que je peux manger à coté de toi s'il te plait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 404
Haki : 227
Age : 20
Surnom : //
Equipages : //

Mugiwara évolution :
Berry: 1M
Wanted: 0
Fruit du Démon:

MessageSujet: Re: Il n'y a qu'en hiver que les glaçons ne fondent pas [PV : Enola]   Mer 23 Nov - 4:18

    Yumiya repéra Enola qui était en train de se chercher quelque chose à manger, elle se demandait si elle viendrait vers la borgne ou si elle allait rester dans son coin ce qui était peu probable après les évènements de veille, mais après tout, tout était possible.

    La Colonelle ne fut pas trop étonné en voyant la sous-amirale venir vers elle pour s'installer à ses côtés. Elle ne toucha pas vraiment à sa nourriture, puis tourna la tête vers Yumiya tout en lui adressant un sourire, c'était plutôt inhabituel comme comportement. Enfin, passons. Enola lui demanda :

    - Est-ce que je peux manger à coté de toi s'il te plait ?

    Yumiya faillit rire face à une telle question. Elle n'allait certainement pas lui dire non alors qu'elle était toute seule avec pour seul compagnon la nourriture et éventuellement une chaise, même si ses conversations n'étaient pas très intéressante. Elle tourna à son tour sa tête vers la sous-amirale en affichant un petit sourire. Elle lui répondit :

    - Oui bien sûr ! Faire la conversation à un homme invisible n'est pas très intéressant...

    Elle se concentra sur sa nourriture et prit plusieurs bouchés tout en avalant de l'eau pour faire passer le tout. Elle faillit tout recracher à un moment, c'était qu'elle se rendait compte qu'elle avait encore vraiment très faim, après tout, elle avait à peine touché à son assiette depuis qu'elle était arrivé, entre toutes ses choses qui laissaient son esprit se balader vers d'autres univers et l'intervention du Marine elle n'avait pas eut le temps de se concentré sur ce qu'elle mangeait. Elle découvrit à cet instant que ce n'était autre que de la purée avec un peu de viande et de légume, ce n'était pas vraiment son repas préféré mais il fallait bien faire avec.

    Elle cessa de manger pour s'adresser à Enola qui n'était certainement pas venus pour la voir manger :

    - Alors, comment ça va depuis hier ?


    Elle espérait en apprendre un peu plus sur la sous-amirale, mais ce n'était certainement pas le moment, surtout qu'elle risquait de la froisser avec ces questions trop indiscrète, il faut dire qu'elle était un peu trop curieuse par moment, peut-être quand elles auraient un peu plus parlé. Après tout, la Colonelle ne lui avait, elle non plus, rien dit sur son passé, peu de personne savait où elle était née ni ce qui l'avait poussé à rejoindre la Marine. Elle préférait garder ses idées dans une partie de sa tête, pensant que son opinion ne plairait pas à certains.

    Elle continua à avaler la nourriture puis quand l'assiette fut vide, la repoussa pour s'attaquer au dessert qui n'était autre qu'un bon gâteau au chocolat, qu'elle entama avec appétit, il y a toujours une petit place pour le dessert comme on dit. Tout en entamant ce fameux dessert, elle attendit la réponse d'Enola.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enola Kudo

avatar

Messages : 240
Haki : 108
Surnom : La rose tueuse

MessageSujet: Re: Il n'y a qu'en hiver que les glaçons ne fondent pas [PV : Enola]   Mer 21 Déc - 7:55

Je lui souris gêné par ma question qui devrait être certes stupide mais je ne souhaitais déranger personne surtout que je l'avais déjà dérangé hier d'une façon assez brusque. Cela me semblait une bonne raison pour qu'elle refuse ma demande mais elle n'avait pas l'air contre enfin j'attendais quand même des fois l'expression du visage n'est pas toujours le reflet de ce que l'on pense au fond de nous. Mais elle se tourna vers moi tout en me souriant:

- Oui bien sûr ! Faire la conversation à un homme invisible n'est pas très intéressant...

Yumiya se concentra sur sa nourriture qui se trouvais être de la purée enfin cela en avait l'air, elle commença à manger, je la regardais pour d'un œil curieux essayant de décelait n'importe quel information qui pourrait me renseignait qui était la jeune colonelle car quand j'y repense je ne savais presque rien d'elle. Elle n'était pas très bavarde tout comme moi, un point en commun ce qui me fit sourire. Tout ce que je pensais enfin c'était par déduction logique de son arme et sa façon de se battre.Elle devais venir de l'île des femmes dirigés par Boa Hankock: Amazon Lily. Femmes très redoutables d’ailleurs qui pouvait utiliser le Haki d'après ce que m'avait racontait Mark sur elle en mettant en garde contre elle. Je me suis demandé pourquoi une jeune femme avait quitté son île pour devenir Marine enfin j'avais vite oublié cette question qui serait sans doute à jamais sans réponse.

- Alors, comment ça va depuis hier ?

Je la regardais puis tourna vers mon regard vers mon assiette encore pleine vu que je n'avais rien touché. Je vis tourné ma fourchette dans ma purée. Mon regard était vague, que devais-je faire ? lui dire comment j'allais ? Une petite voix au fond de moi me dis que je lui devais lui parler de ce qu'elle me demanderait. Je manga une bouchée de mon repas qui n'était pas succulent mais cependant comestible. Je lui sourit en lui répondant avec joie:

Beaucoup mieux même si je ne sais pas comment faire pour faire en sorte que les gens ne me voient plus comme un glaçon mais la première personne à qui je souhaite parler c'est toi Yumi si je peux t'appelais ainsi ? Je tiens à m'excuser pour avoir déranger ton entrainement et je suis venue faire connaissance donc si tu a la moindre question j'y répondrai avec joie et si tu veux me parler de toi je t'écouterai volontiers.

(Hrp: je m'excuse pour la long attente de ma réponse)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 404
Haki : 227
Age : 20
Surnom : //
Equipages : //

Mugiwara évolution :
Berry: 1M
Wanted: 0
Fruit du Démon:

MessageSujet: Re: Il n'y a qu'en hiver que les glaçons ne fondent pas [PV : Enola]   Mer 21 Déc - 11:18

    Enola prit à son tour un peu du repas tandis que Yumiya continuait son dessert. Elle arrêta de manger pour se concentrait sur ce que disait Enola lorsque celle-ci prit la parole :

    - Beaucoup mieux même si je ne sais pas comment faire pour faire en sorte que les gens ne me voient plus comme un glaçon mais la première personne à qui je souhaite parler c'est toi Yumi si je peux t'appelais ainsi ? Je tiens à m'excuser pour avoir déranger ton entrainement et je suis venue faire connaissance donc si tu a la moindre question j'y répondrai avec joie et si tu veux me parler de toi je t'écouterai volontiers.


    La Colonelle ne savait pas vraiment par quoi commencer, elle avait beaucoup de question a posé mais n'avait pas envie de paraitre trop brusque, malgré qu'elle l'ai toujours fait de cette manière. Elle prit un certain temps à réfléchir et mastiqua un morceau du gâteau en regardant le plafond pour trouver une idée de sujet de conversation, elle avait bien envie d'en apprendre un peu plus sur Enola.

    Elle avala le morceau du gâteau puis lui dit :

    - Ne t'en fais pas pour l'entrainement, j'avais encore suffisamment de temps pour le terminer. J'aimerais savoir pleins de choses sur toi que je ne sais pas... Mais je n'aimerais pas paraitre trop... fouineuse, alors si tu veux, tu peux aussi me poser des questions.


    La borgne commença à réfléchir à sa première question en tapotant doucement sur la table avec ses doigts et en regardant encore le plafond comme si celui-ci allait lui donner une réponse. Tout à coup, une idée lui vint et elle détacha son œil du plafond pour le poser sur l'autre Colonelle, elle lui dit alors :

    - Pour commencer... J'aimerais bien savoir comment tu es arrivé dans la Marine.


    Elle prit un morceau du gâteau et le posa dans sa bouche en le savourant, c'était bien meilleur que la purée qu'elle avait mangé quelques minutes plus tôt, à côté celle-ci paraissait plutôt mauvaise. Elle soupira en continuant à manger son gâteau et se rendit compte qu'elle le mangeait un peu trop vite, elle prit donc des morceaux un peu plus petit et ralentis le rythme pour en profiter le plus longtemps possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il n'y a qu'en hiver que les glaçons ne fondent pas [PV : Enola]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il n'y a qu'en hiver que les glaçons ne fondent pas [PV : Enola]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mugiwara Evolution :: Grandline :: Grandline :: MarineFord-
Sauter vers: